Bienvenue dans notre série de vidéos “Créateurs d’Émotions”! À travers ces capsules qui mettront chacune en lumière l’un de nos développeurs, vous découvrirez comment leurs passions stimulent et décuplent leur créativité dans leur domaines d’expertise respectifs. Notre studio se démarque par des équipes à taille humaine et donne la possibilité à nos développeurs de laisser leur empreinte sur le jeu sur lequel ils travaillent.

L'épisode 5 de notre série "Créateurs d'Émotions" est dédié à notre Lead Dev QA, Annie Bouffard, et le parcours qui l’a menée jusqu’à l’industrie du jeu vidéo, où elle a trouvé une carrière épanouissante. Découvrez aussi son interview ci-dessous pour plus de détails sur sa carrière et ses expériences à Eidos-Montréal !

Questions/Réponses avec Annie Bouffard - Lead Dev QA à Eidos-Montréal

Comment es-tu rentrée dans l’industrie du jeu vidéo ?

Je me suis vraiment retrouvée au bon endroit au bon moment ! J’avais désespérément besoin d’un changement de carrière – j’ai laissé tomber les deux boulots que j’avais à l’époque (gestion d’une boutique de musique et production d’événements) et j’ai décidé de me lancer dans le domaine qui m’a toujours passionnée : les jeux vidéo. Une connaissance avait travaillé à Eidos-Montréal, et m’a dit de jeter un œil à leur site officiel et d’envoyer mon CV, car ils recrutaient. Et on connait la suite !

À ton avis, pourquoi est-ce si spécial de travailler à Montréal ?

Montréal est une ville en expansion, mais toujours relativement petite comparée à d’autres gros concurrents dans l’industrie du jeu vidéo. Je pense que le côté positif de la chose, c’est que tout le monde se connaît. Cela crée un sentiment familial et de proximité que les villes plus grandes ont tendance à moins avoir.

Qu’aimes-tu le plus dans ton travail ?

L’assurance qualité, c’est aussi bien trouver les problèmes que les résoudre de la manière la plus efficace possible ! Nous sommes la première et dernière ligne de défense lorsqu’il s’agit de trouver ce qu’il se passe avec un jeu : ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, ce que le joueur moyen trouverait trop facile ou trop difficile, etc. J’adore contribuer de cette manière, et mettre sur pieds une équipe de testeurs qui a la discipline et l’attention aux détails nécessaires pour aiguiller un projet dans la bonne direction est vraiment ce qui me passionne.

Quelle est ton expérience la plus mémorable au studio ?

Mes premiers toujours chez Eidos-Montréal étaient intenses – j’ai commencé dans les six derniers mois d’un projet. J’ai dû tout apprendre sur mon métier très rapidement et avec le maximum de productivité et une équipe qui travaillait dessus depuis plusieurs années… Sans vouloir dire que c’était ‘fun’, je dois admettre que cela m’a permis de forger des liens solides avec mes collègues, et jusqu’à aujourd’hui, certains d’entre eux sont parmi mes meilleurs amis.

Qu’est-ce qui fait d’Eidos-Montréal un studio unique ?

C’est vraiment une grande famille composée de merveilleuses personnes. On ne se sent jamais comme un numéro, ici. On peut toujours discuter pour régler les problèmes. On peut se défouler, on peut célébrer, on peut plaisanter, on peut pleurer – et on sera toujours entouré d’une équipe de personnes compréhensives et solidaires, des êtres humains qui ont leurs hauts et bas, comme tout le monde. Et c’est le meilleur environnement de travail qu’on peut espérer.