Bienvenue dans notre série de vidéos “Créateurs d’Émotions”! À travers ces capsules qui mettront chacune en lumière l’un de nos développeurs, vous découvrirez comment leurs passions stimulent et décuplent leur créativité dans leur domaines d’expertise respectifs. Notre studio se démarque par des équipes à taille humaine et donne la possibilité à nos développeurs de laisser leur empreinte sur le jeu sur lequel ils travaillent. En ce sens, l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée est important pour nous, et permet à chaque membre de notre équipe de contribuer de façon plus impactante.

L'épisode 4 de notre série "Créateurs d'Émotions" est dédié à notre Directeur Artistique Assistant, Michel Lanoie, et sa passion pour la photographie industrielle. Dans son travail de tous les jours, cela l'aide à comprendre et développer des palette visuelles pour le jeu vidéo.

Questions/Réponses avec Michel Lanoie - Directeur Artistique Assistant @ Eidos-Montréal

Comment es-tu rentré dans l’industrie du jeu vidéo ?

Comme il n’y avait pas beaucoup de ressources en ligne à disposition lorsque j’apprenais la modélisation 3D et l’animation, j’ai dû lire ces énormes livres tutoriaux que vous connaissez peut-être. J’ai commencé en étudiant le langage de programmation, et j’ai ensuite rejoint une école 3D pour développer d’autres compétences, dont le travail au sein d’une équipe. Au final, c’est l’une des démos 3D que j’avais créée durant mon apprentissage qui s’est démarquée, et m’a permis d’obtenir une offre d’emploi.

À ton avis, pourquoi est-ce si spécial de travailler à Montréal ?

Montréal est connue pour son attachement aux arts. Les artistes sont très bien considérés, et j’adore vivre et travailler ici, tout simplement. La ville est aussi connue pour la qualité de l’éducation, pas seulement dans le domaine des arts, mais également en général. À côté des studios de jeux vidéo, on trouve aussi une communauté énorme de professionnels du domaine des effets visuels qui travaillent pour l’industrie du cinéma.

Qu’aimes-tu le plus dans ton travail ?

Pouvoir utiliser mon imagination comme un outil sans limites pour créer des mondes uniques, et me permettant de fusionner passion et travail. Parvenir à évoquer les émotions voulues chez le spectateur est quelque chose de vraiment merveilleux pour un créateur. Pour moi, ça a toujours été plus qu’un travail. Parfois, quand il commence à être tard, je dois me forcer à m’arrêter pour rentrer chez moi, tellement je suis absorbé par mon travail et la volonté de rester jusqu’à ce qu’il soit fini.

Quelle est ton expérience la plus mémorable au studio ?

Certains de mes travaux ont été publiés dans un magazine de jeux vidéo, et je me souviens que j’étais euphorique de pouvoir toucher physiquement la copie papier. C’est intriguant de pouvoir regarder son travail à travers un médium différent. Une image en particulier a fini par être utilisée comme image de couverture pour le jeu, et des gens au studio l’utilisaient comme fond d’écran. Ça m’a fait sourire et ça m’a rendu vraiment heureux de repenser aux excellents moments que j’ai passé à la créer.

Qu’est-ce qui fait d’Eidos-Montréal un studio unique ?

Les gens ici à Eidos-Montréal sont comme une seconde famille pour moi, et sont extrêmement talentueux. On a aussi la chance de travailler sur des projets ambitieux, et on donne notre meilleur pour créer des directions artistiques et designs uniques dans nos jeux. Ça nous encourage à toujours penser et rechercher notre travail, ce qui est vraiment amusant.